Que sait

Qui est donc l’homme de 45 ans qui a été arrêté après avoir présumément assassiné une femme et tenté de tuer un jeune homme à Bonnevoie? Résumé des faits connus.

Fait divers

Tiago RODRIGUES

Tiago RODRIGUES

Qui est donc l’homme de 45 ans qui a été arrêté après avoir présumément assassiné une femme et tenté de tuer un jeune homme à Bonnevoie? Résumé des faits connus.

Officiellement, le principal suspect dans l’affaire du meurtre de Bonnevoie est un homme de 45 ans qui est en détention à la prison de Sanem. Il y est enfermé pour présomption de meurtre, meurtre aggravé et de tentative de meurtre.


O crime foi cometido neste edifício em Bonnevoie, no dia 22 de dezembro.

Le meurtrier n’est en fin de compte pas portugais. Le propriétaire de l’immeuble non plus. Et l’intention n’était pas de tuer une seule personne. Voici, selon des témoins, la vérité sur l’horrible crime de Bonnevoie.


C’est la seule information communiquée jusqu’à présent par le ministère public, qui est chargé d’enquêter sur cette affaire. Cependant, Contacto a parlé avec certains des voisins du suspect. Ils ont souhaité rester anonymes, mais l’ont décrit comme «une personne froide». Les voisins parlaient peu à l’homme, mais savaient qu’il s’entendait bien avec ses colocataires, un étudiant syrien et un couple portugais. «Il n’a jamais montré qu’il était une personne agressive», affirment-ils.

«La famille est la chose la plus importante»

Selon l’un des voisins, l’homme aurait une famille, qui ne vivait pas avec lui, et lui aurait dit un jour: «La famille est la chose la plus importante». Il n’aurait eu aucun problème personnel avec la femme qui a été tuée, selon les témoins.

«Il n’y avait pas de motif. Il voulait tuer tout le monde. Il a commencé avec elle, mais ensuite il a essayé de tuer le jeune homme. Ensuite, il allait nous tuer. Tout était prémédité. C’est un psychopathe.»



La femme portugaise avait 32 ans et était originaire du district de Coimbra. Son petit ami de 27 ans, qui a survécu à l’attaque au couteau, était également portugais. Tout comme leur agresseur, actuellement en détention provisoire.


Après le crime et l’arrivée des forces de l’ordre, tous les résidents de l’immeuble ont été relogés dans d’autres appartements du même quartier, mais ils ont maintenant reçu un avis de l’assistance sociale les invitant à retourner dans leur ancienne résidence. Aucun d’entre eux ne le souhaite toutefois.

L’homme a été arrêté le 22 décembre dernier dans l’après-midi, après que la police a été alertée d’une agression au couteau dans un immeuble de Bonnevoie. La victime, un étudiant syrien de 27 ans, a été poignardée et blessée dans plusieurs parties de son corps alors qu’elle tentait de se défendre. Elle est toujours à l’hôpital mais son état est stable.

Il travaillait comme cuisinier

Avant cette tentative de meurtre, le suspect avait déjà tué le même jour une femme de nationalité portugaise de 32 ans, née au Luxembourg. Son corps a été retrouvé «partiellement démembré et mutilé».

Contacto a découvert que le suspect et les victimes vivaient au même étage de ce bâtiment de trois étages. Ils ont partagé le premier étage, avec trois chambres, une cuisine et une salle de bain. Un couple et son fils vivaient au rez-de-chaussée et deux autres personnes vivaient au troisième étage.


Die Rue d'Athus in Petingen ist aufgrund des Polizeieinsatzes auch weiterhin gesperrt.

Comme l’a indiqué le parquet, les faits reprochés vont du meurtre à la tentative d’homicide. La victime a été identifiée.


Les voisins du suspect ne sont pas sûrs de l’identité du tueur présumé: ils disent qu’il est hispanique car il a un nom à consonance espagnole. Ils se souviennent qu’il travaillait comme cuisinier. L’homme vivait dans cet appartement depuis environ un an et demi, et au moment du crime, il devait être en vacances ou au chômage, puisqu’il aurait fait remarquer à un voisin qu’il ne travaillait pas ces jours-là.

Le petit ami de la victime travaillait et n’a découvert ce qui s’était passé que lorsqu’il est rentré chez lui.

Cet article a été initialement publié sur le site de Contacto.

Traduction: Megane Kambala

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet



Que sait-on du suspect du meurtre de Bonnevoie?